Actualités

18/01/2016

Article CGPME - La Fédération Professionnelle du Mois

3 questions à Jérôme LEBOURG, Président de l’Union Nationale des Géomètres-Experts

En quelques mots, pouvez-vous nous présenter l’UNGE ?

Syndicat majoritaire des Géomètres-Experts, l’UNGE conduit et organise les actions décidées collectivement par ses adhérents relatives à la défense et à la promotion de leurs intérêts économiques, juridiques et sociaux. Principal représentant patronal, il assure, avec les partenaires sociaux, la négociation paritaire et la formation. Il inscrit son action, au niveau national et européen, dans les contextes environnementaux, technologiques et culturels actuels.

Répartie en 18 chambres régionales et plus de 80 chambres départementales, l’UNGE est un acteur important des territoires.

Quels sont les enjeux de l’UNGE actuellement ?

L’UNGE est actuellement très mobilisée dans le cadre du projet de loi relatif à « la liberté de la Création, à l’Architecture

et au Patrimoine » (dite loi CAP). Nous demandons notamment le retrait de l’article 26 quater du projet de loi, qui prévoit le recours obligatoire à un architecte pour le dépôt de toute demande de permis d’aménager concernant un lotissement au-delà d’un certain seuil de surface de plancher créée. Cette disposition aurait donc pour effet d’écarter notre profession de la création des lotissements les plus importants, sans concertation et sans aucun souci des conséquences à l’égard non seulement de nos intérêts mais également de ceux nos clients, et plus largement des réalités économiques et juridiques dans lesquelles s’élaborent les projets d’aménagement.

Dans quelle mesure l’UNGE est-elle proche au niveau territorial de la CGPME ?

Etant donné que nous avons un maillage territorial avec plus de 80 chambres départementales, un rapprochement serait utile.

Télécharger le fichier associé

Retour